Actualités & Evénements

Les ministres africains ratifient de nouveaux protocoles sur la gestion intégrée des océans
Abidjan, Côte d’Ivoire |

La Convention d'Abidjan a convoqué la deuxième réunion des plénipotentiaires.

L’érosion, les inondations et la pollution coûtent chaque année 3,8 milliards de dollars à l’Afrique de l’Ouest

Mais au-delà de son coût économique, la dégradation du littoral ouest-africain brise des vies.

Éliminer les obstacles à l'investissement du secteur privé pour renforcer la résilience des côtes de l'Afrique de l'Ouest
Abidjan, Côte d’Ivoire |

La célébration du Jour de la Terre cette semaine devrait nous inciter à réfléchir.

St Louis, Sénégal : Les collectivités côtières font face à des vagues de changement
Dakar, Senegal |

Chaque année, la communauté côtière de Saint Louis perd du terrain au profit de l'océan.

Le Conseil d'administration de la Banque mondiale approuve un projet d'investissement de résilience des zones côtières d'Afrique de l'Ouest (WACA)

Le Groupe de la Banque mondiale a approuvé aujourd'hui un financement de 210 millions de dollars.

WACA en chiffres

  • 13 000 morts

    Surviennent au Bénin, en Côte d'Ivoire, au Sénégal et au Togo principalement à cause des inondations, de l'air et de l'eau en 2017

  • 56%

    Le littoral du Bénin, de la Côte d'Ivoire, du Sénégal et du Togo est soumis à une érosion moyenne de 1,8 m par an

  • 3,8 milliards de dollars

    Le coût de l'érosion, des inondations et de la pollution au Bénin, en Côte d'Ivoire, au Sénégal et au Togo

  • 1,4 milliard de dollars américains

    Le coût de la pollution, de l'eau et des déchets en 2017 pour le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Sénégal et le Togo

  • 56 % PIB

    Générées par les zones côtières d'Afrique de l'Ouest

LES DÉFIS CÔTIERS EN AFRIQUE DE L'OUEST

L'érosion côtière et les inondations en Afrique de l'Ouest menacent gravement les communautés, les moyens de subsistance, la sécurité et les investissements des populations. Environ 56% du PIB de l'Afrique de l'Ouest est généré dans les provinces côtières, où réside un tiers de la population. Des violentes tempêtes et l'élévation du niveau de la mer détruisent des maisons, des routes et des bâtiments qui ont servi de points de repère pendant des générations. Certaines plages sont minées en profondeur à la recherche de sable, les mangroves protectrices sont déboisées et les populations sont de plus en plus vulnérables aux effets du changement climatique. Certains résidents n'ont pas d'autre choix que de déménager, une tendance qui brise les communautés et modifie le tissu social pour les générations futures.
L'urbanisation rapide et souvent non planifiée a dévasté le paysage naturel qui servait autrefois de tampon contre l'érosion et les inondations. Ces évolutions touchent de manière disproportionnée les plus pauvres et les plus marginalisés, et vont s'intensifier en raison du changement climatique. Alors que les pays ont commencé à contenir l'érosion et les inondations, il est urgent que les partenaires mobilisent des financements par une action régionale coordonnée. La collaboration aux niveaux politiques et techniques aide les pays à gérer les points chauds de l'érosion et à maintenir les moyens de subsistance qu'un écosystème côtier sain procure aux populations et aux économies.

Thanks for contacting with us. We will reach you soon.

Les frontières, les couleurs, les dénominations et toute autre information figurant sur cette carte n'impliquent, de la part du Groupe de la Banque mondiale, aucun jugement sur le statut juridique d'un territoire, ni aucune approbation ou acceptation de ces frontières.

choseLanFr