APPEL À L'INNOVATION

POURQUOI UN APPEL À L'INNOVATION ?

Toutes les propositions doivent être rédigées en anglais

Certains défis de développement dans les zones côtières sont si complexes et offrent de multiples options de solutions qu'il est difficile de déterminer quelle est la meilleure intervention. Et connaissons-nous vraiment toutes les solutions possibles ?

C'est pourquoi nous vous invitons à proposer des solutions innovantes. 

Vous trouverez ci-dessous davantage informations sur le contexte, les critères d'éligibilité, les délais. La date limite de dépôt des candidatures est le 10 Avril  2020 (minuit, Washington DC). Nous nous réjouissons de votre participation!

CONTEXT

Le Groupe de la Banque mondiale lance un appel à l’innovation dans le cadre du Programme de gestion du littoral ouest-africain (WACA). Plus précisément, cet appel s'inscrit dans le cadre du Projet d’investissement pour la résilience-WACA (WACA ResIP), un projet régional associant plusieurs pays qui vise à soutenir les ressources actuelles et à renforcer la résilience des habitants du littoral du Bénin, de la Côte d'Ivoire, de la Mauritanie, de São Tomé et Príncipe, du Sénégal et du Togo. Ces six pays, qui s'étendent sur environ 2 200 km de côtes, ont un littoral particulièrement vulnérable en raison de l'érosion, des inondations et de la pollution, mais ils ont également la volonté de gérer au mieux les conséquences indésirables de ces phénomènes. Le programme WACA a aidé ces pays à élaborer des processus de planification des investissements multisectoriels, ce qui a abouti à la mise en place de plans d'investissement multisectoriels-WACA (MSIPs) disponibles sur les pages de pays de ce site.  

Cet appel à l’innovation met l'accent sur la question de la dégradation côtière en Afrique de l'Ouest, et plus particulièrement vise à réduire l’impact des grands ports commerciaux sur le mouvement des sédiments et de l'érosion côtière. L’appel porte sur des solutions innovantes pour les six pays susmentionnés et il pourrait s'étendre à l'ensemble des 17 pays côtiers qui participeront au programme ultérieurement. L'ampleur et la complexité des questions côtières exigent une approche interdisciplinaire et régionale ainsi qu'un niveau de financement et de soutien engageant de nombreux intervenants et partenaires. L'objectif de cet appel est de trouver des solutions à la dégradation côtière qui soient innovantes mais réalisables.   

Naturellement, les solutions innovantes sont souvent associées à des problèmes de faisabilité technique et financière. Il est certes important pour les participants d’en être conscients, mais cela ne devrait pas les décourager de présenter des idées très ambitieuses ou très simples. En outre, même si l'appel porte sur six pays, toutes les propositions devront observer une approche intégrée et tenir compte des effets que les solutions proposées peuvent avoir sur les pays voisins. 

Vous trouverez ci-dessous, quelques liens utiles pour accéder à des informations générales nécessaires :

LE CONCOURS

Cet appel à innovations vise à identifier des solutions innovantes et réalisables pour lutter contre les problèmes d'érosion côtière et d'inondation liés au développement continu de grands ports commerciaux et des opérations maritimes en Afrique de l'Ouest, principalement pour le Bénin, la Côte d'Ivoire, la Mauritanie, São Tomé et Príncipe, le Sénégal et le Togo, mais avec également des perspectives pour les autres pays d'Afrique de l'Ouest. Dans la plupart des cas, les ports existants ont été construits avec un aménagement limité et une faible prise en compte de l'aggravation potentielle de l'érosion côtière. Ce qui constitue une menace majeure, c'est le fait que ces insuffisances sont également constatées dans la conception et la construction de nouveaux ports.

L'objectif est d'identifier les innovations qui permettent d'éviter, d'atténuer et de corriger les effets géomorphologiques et écologiques (érosion côtière et dégradation de l'écologie marine) associés aux ports commerciaux existants et prévus en Afrique de l'Ouest. Les solutions proposées devront être innovantes, réalisables et durables. Elles peuvent concerner des infrastructures à réaliser le long du littoral pour lutter contre l'érosion causée par les ports existants et prévus ; des infrastructures à réaliser dans les ports existants et prévus et dans les systèmes lagunaires afin de contrôler le débit de l’eau et les charges sédimentaires ; des pratiques d'exploitation et d'entretien pour les ports existants prévus ; des Partenariats Public-Privé (PPP), des modèles de gestion et des solutions de passation de marchés pour les ports existants et prévus.

QUI PEUT PARTICIPER AU CONCOURS ?

Une seule entité ou un consortium constitué de plusieurs entités peuvent appliquer. Par entités, nous entendons par là que l’entité doit être une université (publique ou privée), des organismes de recherche (publics ou privés) des entreprises privées (d’ingénierie, entreprises de constructions ou groupes d’experts-conseils). Une seule proposition sera acceptée par appliquant. Par conséquent, une entité ayant déjà déposé une proposition, individuellement ou dans le cadre d'un consortium, n'est pas autorisée à en déposer une autre (individuellement ou dans le cadre d'un consortium).

    SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT

    Pour qu'une proposition soit sélectionnée, elle devra principalement démontrer une passion et un intérêt pour le renforcement de la résilience. Toutes les propositions doivent aborder de manière innovante et durable la question de l'érosion côtière liée aux infrastructures et opérations portuaires existantes et prévues en Afrique de l'Ouest, en particulier au Bénin, en Côte d'ivoire, en Mauritanie, à São Tomé et Príncipe, au Sénégal et au Togo. Les solutions proposées pourront être axées sur une problématique d’ordre régional, s'attaquer aux problèmes rencontrés au niveau d'un pays ou même être applicables à l'ensemble des six pays. Si une entité opte pour une solution régionale, il serait bon qu’elle explique comment cette solution pourrait être adaptable et pourrait avoir des répercussions également pour un pays, voire pour tous les pays concernés. Il faudrait également définir clairement les actions qui appuieront en définitive son financement et sa mise en œuvre sur le terrain.

    Les solutions et les modèles de gestion proposés devront attester d’une bonne compréhension de la situation du littoral ouest africain, notamment de la résilience climatique, des infrastructures et opérations portuaires ainsi que des problèmes environnementaux liés aux processus côtiers ; ils devront présenter une stratégie qui permettra de résoudre les problèmes liés à l'érosion côtière de façon plus durable.

    Cet appel à innovations vise à combler le fossé existant entre les innovateurs et les promoteurs/ propriétaires de ports afin de mettre en place une gestion durable et intégrée du littoral. Les participants sont invités à déposer une proposition pour l'une des quatre thématiques énumérées ci-dessous et pour lesquelles le programme WACA recherche des innovations. Chaque participant doit clairement indiquer la thématique, parmi les quatre, pour laquelle il a choisi de proposer une solution. Les participants sont encouragés à se concentrer sur une solution à la fois. Il est permis qu'une proposition porte sur deux, trois ou toutes les quatre thématiques. Toutefois, les solutions proposées devront être clairement séparées par domaine thématique.

    L'appel à innovations est ouvert à toutes propositions portant sur les quatre thématiques suivantes :

    • Thématique 1. Quel type d'infrastructure (verte, grise ou une combinaison des deux) pourrait être mis en place pour gérer les effets du développement portuaire et de la gestion portuaire sur les mouvements de sédiments qui entraînent une érosion côtière indésirable ? 
    • Thématique 2. Quelles mesures d’aménagement et quelles pratiques de gestion des opérations portuaires et des lagunaires pourraient être prises en amont pour réduire les effets environnementaux, l’érosion côtière et plus particulièrement pour améliorer la qualité de l’eau ainsi que la gestion des flux dans les lagunes ou les canaux ?
    • Thématique 3. Quelles nouvelles caractéristiques des Partenariats Public-Privé (PPP) (financement public, financement privé ou au bilan, financement de projets), des modèles de gestion et des solutions de passation de marchés pourraient être proposées pour tenir compte du paramètre de la durabilité dans la conception et la gestion des infrastructures liées au transport maritime ? 
    • Thématique 4. Quels sont les exemples de bonnes pratiques dans le monde en matière de gestion des ports et des lagunes et les études de cas menées avec succès qui pourraient être présentés aux pays d'Afrique de l'Ouest afin de leur permettre de mieux gérer les effets environnementaux cumulés des opérations portuaires existantes et de prévoir les conséquences des futures infrastructures ?

     

    COMMENT S'INSCRIRE ?

    Pour s'inscrire, téléchargez le formulaire, remplissez-le et envoyez-le par e-mail à l'adresse  waca@worldbank.org au plus tard le 10 avril 2020 (à minuit, heure de Washington) 

    TELECHARGER LE FORMULAIRE 

    FOIRE AUX QUESTIONS

    Comment m'inscrire ?

    Pour vous inscrire, allez sur le site wacaprogram.org et cliquez sur l'onglet « Appel à innovations », téléchargez le formulaire, remplissez-le et envoyez-le à l'adresse : waca@worldbank.org au plus tard le 10 Avril 2020.  

    Quand puis-je m'inscrire ?

    L'appel à propositions sera lancé le 28 février 2020 et sera clôturé le 10 avril 2020. Il s'agit d'un concours en trois étapes au cours desquelles les dix meilleures propositions seront sélectionnées dans un premier temps, ensuite les cinq et enfin les trois. Il débutera le 28 février 2020 et se terminera par une journée de démonstration le 28 juillet 2020.

    Qui peut participer ?

    Une seule entité ou un consortium constitué de plusieurs entités peuvent appliquer. Par entités, nous entendons par là que l’entité doit être une université (publique ou privée), des organismes de recherche (publics ou privés) des entreprises privées (d’ingénierie, entreprises de constructions ou groupes d’experts-conseils).

    Quel est le but de ce concours ?

    Cet appel à l’innovation vise à identifier des solutions innovantes et réalisables pour lutter contre les problèmes d'érosion côtière et d'inondation liés au développement continu des grands ports commerciaux et des opérations maritimes en Afrique de l'Ouest.

    Puis-je peux déposer plus d'une proposition ?

     Non. Une entité n’est autorisée à soumettre qu'une seule proposition.

    Que recevrai-je si je suis sélectionné ?

    Les auteurs des cinq meilleures propositions présélectionnées seront invités à présenter leur innovation devant un public en direct et en ligne. Ensuite les auteurs des trois meilleures propositions seront invités après l'événement à des réunions de suivi individuelles avec la Banque mondiale et feront l'objet d'une couverture médiatique supplémentaire.

    Comment se déroule la sélection ?

    La sélection se fera en trois étapes. Les examinateurs du groupe de la Banque mondiale évalueront les propositions reçues conformément aux critères définis et feront une première sélection des dix meilleures. Ensuite un groupe d'experts et un jury sélectionneront les cinq meilleures propositions et enfin les trois meilleures. La sélection s’effectuera sur la base des critères suivants : innovation, faisabilité, adaptabilité au contexte national, impact, avantages communs et état de préparation à la mise en œuvre.

    Nous remarquons que l'appel a une forte orientation vers les solutions d'ingénierie et d'infrastructure. Cependant, dans le cadre des défis thématiques 3 et 4, nous voyons des demandes d'innovation du côté " plus souple ". Néanmoins, toute innovation proposée dans le cadre de ces deux défis thématiques devrait-elle avoir un lien avec les solutions actuelles ou futures en matière d'ingénierie et d'infrastructure ? Notre idée d'innovation actuelle n'est pas liée à des solutions d'ingénierie / d'infrastructure côtières en soi et nous aimerions donc savoir si notre idée est éligible dans le cadre de cet appel.

    Les propositions doivent se concentrer sur au moins un des quatre défis thématiques. Cela signifie que vous êtes les bienvenus pour soumettre une proposition qui aborde le défi thématique numéro 3 ou 4. Vous pouvez également aborder les deux défis thématiques si vous le souhaitez (numéro 3 et numéro 4), à condition qu'ils soient clairement séparés (c'est-à-dire jusqu'à trois pages pour décrire comment vous aborderiez le défi numéro 3) et jusqu'à trois pages pour décrire comment vous relèveriez le défi numéro 4).

    Les trois premiers lauréats seront-ils invités à soumettre une proposition en vue de l'exécution effective de leur candidature ? Et si oui, quel est le budget et le calendrier disponibles pour l'exécution de (une partie de) leur demande ? Le temps nécessaire à l'élaboration d'une proposition est très court, même pour les organisations ayant une expérience et des connaissances assez approfondies des problèmes liés à l'érosion côtière en Afrique de l'Ouest. De nos jours, la période de soumission est en outre alourdie par les questions de santé internationale et leurs conséquences organisationnelles pour tout le monde. Par conséquent, peut-on envisager de reporter la date de soumission de 14 jours, par exemple ?

    • Les trois premiers gagnants seront invités individuellement à des réunions de suivi avec des membres de haut niveau du Groupe de la Banque mondiale afin de discuter des possibilités de rendre leurs propositions plus visibles. Cette visibilité peut conduire à d'autres opportunités ; toutefois, cela n'est pas garanti.

    • Comme mentionné plus haut, à ce stade, il n'y a pas de plans précis pour l'exécution des propositions gagnantes.

    Pour cette phase initiale de l'appel, qui se termine le 10 avril, les candidats doivent uniquement soumettre leur expression d'intérêt, comme indiqué sur la page web de l'appel à l'innovation  et également dans le formulaire à télécharger. Si votre projet figure sur la liste des projets retenus, vous en serez informé et devrez fournir une proposition détaillée décrivant plus en détail votre ou vos solutions innovantes pour chacun des défis thématiques que vous avez choisis dans votre manifestation d'intérêt. La date limite pour soumettre votre proposition détaillée est le 22 mai, comme indiqué sur la page web de l'appel à l'innovation du programme WACA. Nous estimons que ce délai est suffisant pour permettre aux candidats de fournir les informations supplémentaires requises pour la deuxième phase, étant donné que nous ne recherchons pas de conceptions détaillées. Quant à la prolongation de la première date limite (10 avril), nous ne la permettrons pas car, comme mentionné ci-dessus, dans cette phase, nous ne recherchons qu'une expression d'intérêt avec une description de très haut niveau de la ou des solutions proposées. Lorsque nous informerons les candidats présélectionnés, nous leur indiquerons également si la deuxième date limite (22 mai) sera reportée en raison des problèmes sanitaires internationaux actuels.

    Un remboursement est-il prévu pour le temps passé et les frais de déplacement liés à l'élaboration de la proposition détaillée, à la journée de démonstration et aux réunions de suivi ?

    À ce stade, la Banque mondiale ne paiera pas les participants pour la soumission de la manifestation d'intérêt et la proposition détaillée qui suivra (pour les 10 premières propositions détaillées) et ne remboursera pas les frais de déplacement associés. En ce qui concerne la participation à la journée de démonstration (pour les 5 premiers de la liste) et aux réunions de suivi (pour les 3 premiers de la liste), la Banque mondiale pourrait éventuellement payer le voyage à la journée de démonstration pour un représentant par demande, conformément aux procédures de la Banque mondiale.

    AUTRES QUESTIONS ET RÉPONSES

    Les appliquants pourront directement poser des questions à l'équipe WACA jusqu'à dix jours ouvrables avant la clôture des dépôts, en leur envoyant un courriel à l'adresse : waca@worldbank.org. Les questions pouvant intéresser tous les appliquants seront publiées, avec leurs réponses, sur la page « Appel à innovations » du site du programme WACA. Les participants sont donc encouragés à consulter régulièrement cette page.

      AVANTAGES ET RÉCOMPENSES

      Il s'agit d’un concours en trois étapes au cours desquelles les 10, 5 et 3 meilleures propositions seront retenues. En fonction du score que les propositions sélectionnées auront obtenu, les auteurs bénéficieront de différents degrés de visibilité et de reconnaissance. Plus précisément :

      • Une présentation sommaire des 10 propositions de la première sélection sera publiée dans le Catalogue des innovations de WACA à la fin du concours ;
      • Les auteurs des cinq meilleures propositions de la deuxième sélection seront invités à présenter leur solution lors d'une journée de démonstration, en direct et en ligne devant un public composé de managers de la Banque mondiale, de partenaires et d’investisseurs. Leurs propositions seront également présentées dans le Catalogue des innovations de WACA.
      • Après la journée de démonstration, les auteurs des 3 meilleures propositions seront invités à des réunions de suivi individuelles avec la Banque mondiale, en vue de présenter leurs idées lors d'un prochain WACA Marketplace, ils feront également l'objet d'une couverture médiatique supplémentaire.
      CRITÈRES DE CLASSEMENT

      Les propositions déposées seront examinées en trois phases différentes au cours desquelles elles seront classées en fonction des informations demandées et des critères suivants :

      Première élection

      Les examinateurs du groupe de la Banque mondiale évalueront la conformité (validation / non-validation) des propositions reçues par rapport aux critères requis pour les parties A à E et procéderont à une évaluation quantitative (satisfaisante ; partiellement satisfaisante ; très satisfaisante et insatisfaisante) de la partie B (Description détaillée de l'organisation). Le classement se fera sur la base des éléments suivants : 

      • Informations indiquant que l'entité est qualifiée dans le domaine en question ;
      • Informations sur les capacités techniques et managériales de l'entité ;
      • Informations sur les activités principales de l'entité et de ses années d'activité et
      • Informations sur les qualifications des principaux membres du personnel ayant travaillé sur cette proposition.

      Les examinateurs souligneront également les forces et les faiblesses de chaque proposition, en mettant l'accent sur les points suivants :

      • Analyse de la situation (meilleures notes aux propositions qui feront une meilleure évaluation de la situation actuelle) ;
      • Défis liés à la faisabilité (meilleures notes aux propositions qui optimisent mieux ou qui améliorent de manière significative les infrastructures existantes plutôt que d'en construire de nouvelles) ;
      • Mécanismes de financement (meilleures notes aux propositions présentant une meilleure évaluation des mécanismes types de financement des PPP et en proposent de nouveaux).

      En fonction des notes reçues, les 10 meilleures propositions feront partie de la première sélection et leurs auteurs seront invités à fournir des détails supplémentaires.

      Deuxième sélection

      Un panel d'experts internationaux évaluera les propositions faisant partie de la première sélection (allant de 1 à 10). Des informations supplémentaires sur les critères appliqués pour la deuxième sélection seront communiquées à cette étape du concours. En fonction de la note obtenue, les 5 meilleures propositions seront sélectionnées et leurs auteurs seront invités à préparer une présentation en cinq diapositives.

      Sélection des gagnants

      Au cours de la journée de démonstration, un jury composé d'experts internationaux différents de ceux du panel évaluera les présentations déposées par les auteurs des cinq propositions sélectionnées et leurs exposés respectifs. Les critères de sélection des gagnants seront communiqués avant la journée de démonstration. 

      Les 3 meilleures propositions seront sélectionnées sur la base des notes obtenues. 

      PROCHAINES ÉTAPES

      Si votre projet fait partie de la première présélection, vous serez informé et invité à déposer une proposition détaillée décrivant de manière plus approfondie la ou les solution(s) innovante(s) pour chacune des thématiques que vous avez choisies dans votre déclaration d'intérêt. La longueur maximale autorisée par thématique est de 10 pages. Votre proposition détaillée peut donc aller jusqu'à 10 pages si vous avez choisi une seule thématique, et elle peut allez jusqu'à un maximum de 20, 30 et 40 pages si dans votre déclaration d'intérêt vous avez décidé d'aborder 2, 3 ou 4 thématiques respectivement. 

      Votre proposition détaillée peut contenir une ou plusieurs des informations suivantes, selon le(s) domaine(s) thématique(s) que vous avez choisis :

      • Type d'infrastructure que vous proposez de mettre en place ;
      • Mesures de planification des infrastructures et pratiques de gestion de l'exploitation des ports et des lagunes que vous proposez ;
      • Nouvelles caractéristiques des Partenariats Public-Privé ( PPP), des modèles de gestion et des solutions de passation de marchés que vous proposez ;
      • Exemples de bonnes pratiques dans le monde en matière de gestion des ports et des lagunes et études de cas menées avec succès qui, selon vous, pourraient être proposées aux pays d'Afrique de l'Ouest ;
      • Une estimation très élevée du coût de réalisation de la solution proposée ;
      • Une évaluation préliminaire de l’impact social ;
      • Une évaluation préliminaire de l’impact environnemental.

      Si votre projet fait partie de la deuxième sélection, vous devrez déposer une présentation sommaire en 5 diapositives (vous recevrez un modèle de présentation de la Banque mondiale) qui sera transmise aux membres du jury avant la journée de démonstration et que vous utiliserez pour faire un exposé de vos idées en personne lors de la journée de démonstration.  Une fois votre présentation déposée, l'équipe de la Banque mondiale peut vous demander des informations supplémentaires et vous encadrer. Vous devrez ensuite faire un exposé de votre présentation en personne lors de la journée de démonstration qui aura lieu à Washington et qui sera également diffusée en direct sur le site du programme WACA. Vous aurez une session de 10 à 15 minutes pour présenter votre projet au jury, suivie d'une session ouverte de 15 minutes pour les questions et réponses.

      CHRONOLOGIE ET DÉLAIS

      L'appel à innovations devrait être lancé le 28 février 2020. Ci-dessous, un résumé des dates clés et des délais (la référence pour toutes les dates est minuit, heure de Washington).

      Activités

      Date

      Lancement de l'appel à l’innovation.

      28 février 2020

      Date limite pour la session de questions et réponses.

      30 mars 2020

      Date limite pour le dépôt des déclarations d'intérêt et la clôture de l'appel à candidature.

      10 avril 2020

      Notification aux auteurs des propositions de la première présélection et demande de dépôt de propositions détaillées.

      4 mai 2020

      Date limite pour le dépôt des propositions détaillées demandées aux auteurs des propositions de la première présélection.

      22 mai 2020

      Notification aux auteurs des 5 meilleures propositions après la deuxième présélection et annonce sur le site du programme WACA.

      23 juin 2020

      Date limite pour le dépôt, par tous les auteurs d'une proposition présélectionnée, d'un projet de présentations en 5 diapositives et début de la période de coaching.

      8 juillet 2020

      Journée de démonstration à Washington DC, à l'occasion de laquelle les auteurs des propositions présélectionnées présenteront leurs exposés et le Jury retiendra les 3 meilleures idées.

      28 juillet 2020


      Pour toutes informations supplémentaires, veuillez contacter WACA à l'adresse : waca@worldbank.org

      Thank you for contacting us. We will reach out to you soon.

      Les frontières, les couleurs, les dénominations et toute autre information figurant sur cette carte n'impliquent, de la part du Groupe de la Banque mondiale, aucun jugement sur le statut juridique d'un territoire, ni aucune approbation ou acceptation de ces frontières.

      choseLanFr